Gypse et plâtre dans la vallée de la canner

Les journées du patrimoine ont portés sur le gypse et le plâtre dans la vallée de la Canner (du 9 au 18 septembre 2016), organisé conjointement par l’Association Nature et Patrimoine de la Vallée de la Canner (ANPVC) et Les Amis du Père SCHEIL avec le soutien de la communauté de Commune de l’Arc Mosellan.

Ces journées se sont décomposées en différentes manifestations :

  • Une exposition le 09/09
    L’exposition retrace l’aventure du gypse et du plâtre dans la vallée de la Canner, en expliquant d’abord comment la roche s’est formée, il y a des millions d’année, avant d’aborder l’exploitation que l’homme en a faite, depuis l’époque romaine jusqu’au XXème siècle, et qui a monopolisé la force hydraulique de nombreux moulins au XIXème siècle et qui a profondément marqué la mémoire collective, concerne toute l’ère géographique du bassin de la Canner, et est évoquée au fil des villages, d’Aboncourt à Koengismacker. (Photos)
  • Des conférences
    – Les roches et leur rôle dans l’exploitation humaine du gypse et la production du plâtre.
    Cette conférence a été animée par M Christian PAUTROT, Président du cercle géologique de Moselle, Professeur honoraire (agrégé en Sciences de la Vie et de la Terre), Membre de l’Académie nationale de Metz et de l’Académie Lorraine des Sciences. Expert des roches, de leur analyse, de leur histoire, Christian PAUTROT nous a fait découvrir toute les finesses et la complexité de cette matière qui se trouve sous nos pieds et qui a modelé l’histoire économique et humaine de la vallée de la Canner.- Les moulins à plâtre de la vallée de la canner
    Cette conférence a été animée par M Patrick MEYER, Président de L’ANPVC et M Jean Marc CASALI, Président de l’Association des Amis du Père SCHEIL.
    Une bonne partie de la quinzaine de moulins qui jalonnait la Canner et ses affluents concassaient le gypse pour en faire du plâtre. Cette utilisation inédite de l’énergie hydraulique est évoqué dans la conférence : un premier point s’est intéressé aux conditions géographiques et techniques qui ont permis la fabrication du plâtre ; puis l’accent a été mis sur l’histoire des moulins à plâtre, de dimensions modestes et artisanales au début, avant qu’ils ne laissent la place à de grandes entreprises qui existent encore aujourd’hui (Semin à Kédange, carrières d’anhydrite de Koenigsmacker).- Gypse et plâtre, une histoire de familles
    Cette conférence a été animée par Mme Chantal AUBURTIN, passionnée d’histoire locale et généalogiste.
    Au cœur des documents et des photos se cachent l’âme plâtrière de la vallée de la Canner et les tranches de vies des familles qui ont marqué ou ont été marquées par cette industrie. Retour sur une histoire locale riche et émouvante.
  • Marche découverte commentée
    La première marche va en mener le groupe à la découverte des sites et carrières d’exploitation du gypse et de l’anhydrite dans la vallée de la Canner : de Kédange sur Canner à Helling par Klang.
    La seconde visite guidée avait pour but de visiter les sites des carrières d’Aboncourt, de Kemplich et de Veckring. Cette visite a permis de suivre les étapes et de connaître l’histoire et les particularités des sites carriers de la vallée de la Canner.
    Visite guidée du site industriel SEMIN
    L’entreprise SEMIN basé à Kédange est spécialisée dans la fabrication de peintures, enduits, colles dédiés aux professionnels du bâtiment, dont, les plâtriers, les carreleurs et les peintres. Son histoire est étroitement liée à celle de la vallée de la Canner puisque c’est en 1838, sous l’égide de Jean Baptiste Laurent SEMIN, qu’elle débute l’exploitation du plâtre. Aujourd’hui, la société compte 4 usines en France. Plusieurs unités sont implantées à l’étranger Russie, Algérie et en Allemagne. Elle compte quelque 220 employés. Le site de Kédange, modernisé dans les années 2000, reste une référence dans le secteur et Semin est leadeur européen sur son secteur.
  • Démonstration de cuisson du gypse en plein-air et production de plâtre
    Cet atelier a été animé par M Gérard GUIRKINGER, passionné de technique, de science, de mécanique, de moulin et ancien professeur.
    Tout au long de la semaine l’atelier de cuisson du gypse et de transformation de la roche en plâtre a fonctionné. Quelque 120 enfants des écoles de d’Elzange, de Buding, de Kédange et du collège de la Canner ont pu découvrir les différentes étapes de cette alchimie qui transforme la roche en une poudre fine qui devient malléable additionnée d’eau pour, enfin, se transformer en une matière bien connue des décorateurs et des bricoleurs : le plâtre.
  • Projection d’un film
    Un film a été réalisé par Georges BECK. Ce film en trois parties montre la carrière de Koenigsmacker toujours en activité, actuellement entreprise KNAUFF. Les spectateurs ont pu découvrir la mine.
    Cinq personnes ont eu l’autorisation de pénétrer et de filmer la carrière de Helling, fermée depuis plusieurs années. La visite a été commenté par Jean Claude Jette qui y a travaillé jusqu’à la fermeture.
    Le troisième film vous montre l’activité de la société SEMIN, son usine, ainsi que son laboratoire de recherche situé à Kédange.
    Le film est mis à disposition gratuitement de toute personne qui le souhaite à la bibliothèque de Kédange sur Canner.

L’ensemble des manifestations ont connu un vif succès tout au long de la semaine, plus de 700 personnes ont répondu présent aux manifestations proposées, a cela il faut rajouter plus de 120 scolaires qui ont participé à l’atelier de fabrication de plâtre.

There are no comments yet.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked (*).