Nous n’avons pas de preuve de l’existence d’une école à Kédange avant 1662. A cette période presque tous les habitants signent par une marque, une croix, un signe.
C’est en 1682, que l’on trouve dans les registres paroissiaux la première mention de la profession de maître d’école. Il s’agit d’un nommé Claude Thirion, maître chirurgien et maître d’école. Ou enseignait ce maître d’école, dans un relevé des maisons établis en 1693, ne figure aucune maison communal ou école. Il est possible que le maître d’école donne ses leçons chez lui.
A partir de cette date apparaisse régulièrement des instituteurs, des régents d’école.
En 1803, on trouve un instituteur juif : M Samuel ORY.
Tout au long des années, des instituteurs sont répertoriés dans les divers actes d’état civil.

Les écoles
En 1789, on retrouve des traces d’une maison communale avec une salle d’école. Le bâtiment se trouvait au centre du village, à l’angle de la Grand Rue et de l’ancienne Karloffelgass Rue du Collège et Rue Corplet).

A cette période le Comte d’Hunolstein aidait les familles pauvres si elles acceptaient d’envoyer leurs enfants à l’école de Kédange. Elles percevaient 1 ou 2 livres tournois destiné à l’habillement des enfants.
En 1840, cette maison en mauvais état et ne correspondait plus aux normes de la loi. Il a été décidé le remplacement. C’est l’architecte Leydecker de Thionville qui a été chargé du projet.

3 projets ont été proposés :

  • Construction d’une salle d’école à côté du presbytère ancienne ferme Hass)
  • Achat d’une maison pour la transformer en école maison Pfauwadel)
  • Construction d’une mairie école sur le terrain face à l’actuelle Rue Notre Dame

C’est le 2 projet qui a été retenu, les devis pour la transformation s’élève à 9289 Frs.

 

Villas Léonie
En 1837, l’école publique est encore facultative et de nombreux ecclésiastiques s’engagent pour donner une nouvelle impulsion à l’enseignement en ouvrant des écoles.
Charles Joseph CORDEL, curé de kédange et M Jean Pierre JACQUEMIN, régisseur du Château de Hombourg fondent l’école latine ou la pension Jacquemin (Villa Léonie).
A sa création l’école à 17 élèves originaire de Kédange et des environs.
Les élèves sont accueillis sous le régime de la pension qui est très structuré :

Le règlement de fonctionnement :

  • Lever 5h30 en été et 6h en hiver
  • Classe de 6h30 à 12h avec une coupure de 7h30 à 8 h
  • Entre midi déjeuné et récréation
  • Classe de 14 h à 16 h
  • Etude dans la soirée
  • Repas à 19 h et récréation
  • Coucher à 20 h

Le dimanche les maîtres accompagnaient leurs élèves à la messe dominicale.
Les programmes restaient assez librement établis et adaptés aux capacités des élèves.

On y enseignait :

  • Les langues : le Français, l’Allemand, le latin, le grec
  • L’arithmétique, la géométrie, l’algèbre
  • Histoire naturelle, la botanique
  • L’histoire et la géographie
  • La cosmographie et la physique
  • La musique vocale et le chant polyphonique

Les manuels employés étaient les mêmes que ceux du collège Royal de Metz
Quelques exemples : Horace, l’Eneide de Virgile, Ovide ….
Le collège ferme ces portes en 1842 faute de moyen financier.

Mairie école
La construction d’une école de garçon et mairie situé dans l’actuelle Rue Corplet, la construction date des années 1857 / 60.

De nombreux Kédangeois ont usés leur fond de culotte sur ses bans.

Le développement du village entraine vers les années 50 la construction d’une école maternelle Rue de la Gare et d’une école primaire (Rue des écoles) ainsi que l’école maternelle.

 

Le collège
La création début des années 1960 d’un collège d’enseignement général, ancêtre du collège de la forêt. Il accueillera des élèves de 17 communes.

La première rentrée se fait dans des bâtiments préfabriqués, jusqu’à la construction du collège de la forêt.

Il a vue passé pendant près de 50 ans un grand nombre d’élève de Kédange et des environs.
Il a été remplacé à la rentrée 2014, par le collège de la Canner qui nous accueil aujourd’hui.

Comments (1)

  • Duval-Loriette

    Sympa cet historique! Merci!
    Une ancienne kedangeoise… qui a inauguré la nouvelle école primaire ( en son lieu actuel!)
    En fait à la base, je recherchais mon ancienne maîtresse du cp, Mme Delle Vedove, et je suis tombée sur vos archives!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked (*).