Le 19 décembre 2014 des personnalités, de nombreux invités, des enseignants, des personnels, et des élèves se pressaient dans le grand hall d’entrée pour la cérémonie officielle d’inauguration du collège de la Canner. Les élèves et les personnels avaient déjà fait leur rentrée depuis septembre. La cérémonie d’inauguration enrichie par la très belle prestation musicale de la chorale, marquée par la démonstration de sportives de l’établissement, fut l’occasion de rappeler quelques repères chronologiques d’une histoire déjà longue de l’enseignement secondaire à, Kédange sur Canner. Tout avait commencé en 1961 par l’ouverture d’une classe de 6ème d’une trentaine d’élèves des villages voisins dans les locaux de l’ancienne école primaire, aujourd’hui bâtiment collectif situé rue Corplet. Un seul professeur, Lucien Birmacker, qui enseignait toutes les matières, sauf l’enseignement religieux assuré par l’abbé Gérard. Ce fut Lucien Birmacker le véritable fondateur du collège. Fort de l’encouragement des autorités scolaires, grâce au soutien de ses collègues des écoles primaires voisines qui lui envoyèrent des élèves, et des élus locaux qui créèrent un syndicat intercommunal de gestion, il enclencha une dynamique qui ne devait plus s’arrêter. Bien sûr le collège de Kédange dut aussi son essor dans le cadre de la politique scolaire volontariste du Général De gaulle qui amorça la démocratisation et la massification de notre enseignement secondaire jusque-là accessible seulement à une minorité. Dès l’année scolaire 1963/64, le collège déménagea dans les locaux de l’actuelle école élémentaire. Pour faire face à la croissance des effectifs des classes mobiles furent implantées sur le site qui devint alors officiellement un Collège d’Enseignement Général (C.E.G.). Le bâtiment de l’échiquier est un vestige de cette époque. En juin 1965, la première classe de 3ème sortait de Kédange pour une poursuite d’études vers les établissements secondaires thionvillois ; deux élèves furent même admis à l’Ecole Normale d’Instituteurs de Montigny-lès-Metz. La croissance continue des effectifs déboucha en 1968 à la construction d’un établissement neuf sur le site de la forêt. Son architecture métallique le destinait à un avenir relativement court. Pourtant les élèves y resteront jusqu’en juin 2014 !

Dès l’entrée dans le XXI ème siècle la reconstruction fut envisagée, avec deux options, d’une part la reconstruction sur site, et d’autre part une reconstruction externalisée. Ce fut cette solution qui fut privilégiée avec l’acquisition d’une emprise de 4 hectares 3 ares et 26 centiares, lieu-dit Pfaffenbaum, le long de la Route Départementale N°2 en direction de Buding, dans le cadre d’une convention avec l’Etablissement Public Foncier de Lorraine (EPFL), validée par le Conseil Municipal dans sa séance du 12 décembre 2005. Ce choix d’externaliser la reconstruction ne fut pas remis en cause par la nouvelle équipe municipale issue des élections de mars 2008, qui honora sur cinq ans le remboursement de la dette de 240 000 € contractée auprès de l’EPFL pour l’acquisition des terrains. La phase opérationnelle pouvait enfin commencer, même si une nouvelle difficulté surgit aussitôt à savoir l’absence d’un gymnase qui devait être réalisé par l’intercommunalité qui n’en avait pas la compétence. Après bien des débats, le Département accepta d’augmenter son enveloppe pour réaliser le projet dont le coût final représenterait un investissement de 19,76 millions d’Euros. Le permis de construire fut signé par le Maire le 12 octobre 2011. Près de 3 années de travaux furent nécessaires pour permettre l’ouverture au public autorisée par un arrêté municipal du 29 août 2014, trois jours avant la rentrée, après la levée des ultimes réserves de la Commission de sécurité. Nous sommes fiers de ce collège construit à Kédange sur Canner qui accueille plus de 600 élèves originaires des 18 communes de son secteur scolaire de recrutement. Ces 18 communes constituent aussi le périmètre du Syndicat Intercommunal du gymnase de Kédange-sur-Canner.

Secteur scolaire du collège de la Canner
Aboncourt
Buding
Budling
Distroff
Elzange
Hombourg-Budange
Inglange
Kédange-sur-Canner
Kemplich
Klang
Koenigsmacker
Luttange
Metzeresche
Metzervisse
Monneren
Valmestroff
Veckring
Volstroff

 

 

 

Comments (1)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked (*).